Méditation et enseignement à Avignon

Bonjour !

Nadine_Eric
Nous sommes Eric et Nadine

Nous pratiquons tous deux la méditation au sein de la lignée Bouddhiste-Shambhala depuis 1992. Nous sommes instructeurs de méditation et pratiquons régulièrement chez nous. Nous avons aménagé un lieu dans notre maison pour cela, et nous vous proposons de partager de temps à autre quelques-une de nos sessions.

We speak english 

Wir sprechen deutsch  german flag

Vous habitez le Vaucluse ou à proximité, vous désirez vous lancer dans la méditation, ou vous cherchez à rejoindre un groupe pour soutenir votre pratique personnelle; que vous soyez ou non bouddhiste, vous pouvez nous contacter par e-mail : [email protected]
Nous sommes à votre disposition pour tout renseignement.

Vous souhaitez venir pour la première fois ?
Téléphonez-nous au préalable, informations ci-dessous. 


Informations pratiques :

  •  Nadine et Eric Rugani
    532, route de Saint-Jules
    84210 Althen-des-Paluds
  • Téléphone : 06 09 65 83 50 / 07 81 70 90 58
  • Althen-des-Paluds se trouve à 5 km à l’ouest de Monteux et à 17 km d’Avignon. Google Maps
  • Attention le lieu est exigu, il est important de prévenir à l’avance si vous voulez avoir de la place !
    Comme nous n’avons pas de ‘portier’ merci de ne pas venir après le début de la session, sauf entente préalable.
  • Les tarifs sont laissés à votre appréciation (nous suggérons quelques euros pour une soirée, un peu plus pour un après midi, une boîte à chaussures rose est à votre disposition près de l’entrée…). Les centres qui paient un loyer proposent en général 5€ pour une soirée et 20 pour une après midi.

Enseignements et activités :

Nous proposons :

  • Une session hebdomadaire, avec un enseignement une semaine sur deux.
  • Les pratiques et enseignements commencent à 19h15.

 


Nous essayons d’adapter les enseignements au niveau des participants ; s’il y a surtout des nouveaux ce jour là, nous proposons un enseignement sur les étapes de la voie graduelle du bouddhisme, inspiré des causeries données par Chögyam Trungpa Rinpoché aux séminaires qu’il enseigna de 1973 à 1986. Si l’assistance est composée principalement d’habitués nous proposons de passer des vidéos d’enseignements sur la société éveillée ou sur la culture et le décorum à Shambhala, en anglais, que nous traduirons au pied levé.

Calendrier – 2017

1er semestre

  • Les mercredis soir à 19h15, sauf exceptions, chez Nadine et Eric

Méditation avec enseignement

  • mercredi 18 janvier à 19h15 chez Alain

Méditation avec enseignement

!!! attention changement de lieu pour cette soirée: à Althen les Paluds 84210, Chez Alain Villain 708 rte du Cabanon (0617552353)

  • Dimanche 22 janvier de 10h00 à 16h00

Ninthun: pratique de la méditation et enseignement pendant cette journée

Le repas de midi sera pris en commun à partir de ce que chacun apporte. Enseignements et discussions sur le thème « méditation dans la vie de tous les jours », 1,2 (et éventuellement 3). Si des pratiquants vajrayana veulent venir, nous adapterons notre emploi du temps pour leur permettre d’accomplir leurs pratiques et de participer aux discussions. Participation aux frais suggérée de 10 à 20€.

Lieu: à Althen les Paluds 84210, Chez Alain Villain 708 rte du Cabanon (0617552353)


Voici les principaux cycles d’enseignements que nous proposons, ainsi qu’un aperçu de la vision que nous développons ; il n’est pas nécessaire de suivre les enseignements mais possible de ne participer qu’à la session préalable de méditation, qui dure une heure.

Méditation dans la vie quotidienne : Pose les bases d’une pratique régulière de la méditation à domicile, présente la notion de Bonté Fondamentale, la relation entre la méditation et la vie quotidienne, et la vision d’une société éveillée.

Contentement dans la vie quotidienne ou Tigre : met l’accent sur la pratique de l’attention, et présente les enseignements du bouddhisme hinayana sur les causes de la souffrance et de sa cessation. La pratique de contemplation est présentée. Le contentement dont il est question consiste à cesser de s’agiter pour trouver à l’extérieur de soi des sources de bonheur et de sécurité. Tout est déjà là!

Joie dans la vie quotidienne  ou Lion : étend notre discipline au monde extérieur, aux autres, présente les enseignements du bouddhisme mahayana, où l’accent est mis sur la générosité. Contemplation de la boddhichitta, rayonnement du cœur.

Ces trois cycles de six causeries se suivent logiquement, mais chaque causerie reste accessible au débutant : on peut prendre le train en marche.

Ils ont été conçus pour compléter les week-ends de l’apprentissage Shambhala, courtes retraites d’approfondissement sur lesquelles est basé le début du chemin de Shambhala : Méditation dans la vie quotidienne entre le premier et le deuxième week-end ; Contentement dans la vie quotidienne entre deuxième et troisième ; Joie dans la vie quotidienne entre troisième et quatrième. Si on n’a pas la possibilité de participer aux week-ends, il est toujours profitable de suivre ces cycles d’enseignement. Cependant, à partir de la fin du cycle « Joie dans la vie quotidienne », les cycles ultérieurs ne sont ouvert qu’aux personnes ayant participé aux quatre premiers week-ends.

Apprentissage Shambhala, week-end « Niveau 1 »

Ce week-end, intitulé « L’art d’être humain », est le point de départ de l’Apprentissage Shambhala, où l’on reçoit les informations nécessaires et l’inspiration pour se lancer sur le chemin ; pour ceux qui méditent déjà, ça reste la première étape importante pour se connecter à notre lignée dont la particularité, au sein d’autres groupes bouddhistes, est la méditation dans la vie de tous les jours et la réalisation d’une société éveillée.

Prochains weekends « L’art d’être humain – niveau 1 de l’Apprentissage Shambhala » : consultez le calendrier des programmes en France ici.

Vision d’une société éveillée

 Cette vision est à la base de la particularité des enseignements de Shambhala au sein de la tradition du Bouddhisme tibétain. Cette tradition considère que l’éveil des individus est inhérent, il a à être dévoilé, mais ce n’est pas quelque chose à acquérir, il est toujours déjà pleinement là, chez tous les êtres; chez ceux qui traversent des difficultés trop grandes pour même oser y rêver, aussi bien que chez ceux qui pour masquer leur propre souffrance causent des difficultés aux autres.

La vision de Shambhala fait un pas de plus. Selon elle toute société comme les êtres qui la composent, est elle même, de façon inhérente, éveillée, quelle que soit l’épaisseur apparente des voiles qui nous masquent pour l’instant cet éveil fait de collaboration, de communication, de sagesse, de bienveillance, de force: Quelle que soit la façon dont nous désirons décliner, sans naïveté ni utopie, le mot bonté. Si elle veut survivre, chaque société doit se montrer capable de se débarrasser de ces voiles qui se manifestent sous toutes formes d’agression et d’ignorance.

Le chemin de Shambhala est à la fois un chemin d’éveil personnel, et un chemin où cet éveil individuel est à la base de l’éveil de la société, par le rayonnement naturel de l’individu, par l’exemple, mais aussi par le travail direct sur tous les défis que la vie en société apporte à tout être qui prend bravement la décision de vivre pleinement au sein du monde et de ses terrifiantes difficultés: Il les résoudra non pas par les outils qui nous paraissent de nos jours les plus efficaces et qui on l’agression comme point commun, mais par la douceur et la confiance, ce qui n’a rien de mièvre: c’est ce qui fait mériter à ce chemin le nom de voie du Guerrier.

Le Sakyong Mipham Rinpoché et son père et prédécesseur Chogyam Trungpa Rinpoché ont déjà exprimé ces notions dans de nombreux livres comme « Shambhala, la Voie Sacrée du Guerrier » ou « Régnez sur votre Monde ». Ces livres sont cependant plus axés sur le chemin individuel, bien qu’ils parlent déjà incidemment de la vision sur la société. Le premier décrit de façon détaillée le chemin de Shambhala, le second explique comment étendre les bienfaits individuels de notre pratique à notre environnement, d’abord proche, couple, foyer, puis plus éloigné, travail etc..

En 2011, le Sakyong a écrit un court « Traité sur la Société Éveillée » qui lui est tout particulièrement cher et qu’il désire partager avec le plus grand nombre, ceux qui méditent bien sûr, mais aussi ceux qui désirent tenter de trouver de nouvelles voies pour aller au-delà du désarroi et des dangers particuliers à notre époque sombre.

Ce livre n’est pas édité dans le commerce, il est disponible à ceux qui manifestent leur désir d’en savoir plus. N’hésitez pas à nous contacter pour de plus amples renseignements.

Le Sakyong vient de publier un livre, intitulé « le principe de Shambhala, à la découverte du trésor caché de l’humanité« , où il explique de façon plus approfondie sa vision de la société, et commente le traité sur la société éveillée. Nous comptons traduire au pied levé ce livre au cours des sessions bimensuelles où il n’y aura pas d’enseignement. »

 

La Sadhana du Mahamudra

La Sadhana du Mahamudra est une pratique terma découverte par Chögyam Trungpa Rimpoché en 1968 alors qu’il méditait dans la grotte de Taksang suite à une invitation de la reine du Bouthan.

Normalement, les pratiques dites du vajrayana, comme celle-ci, où l’on récite des mantras et où l’on pratique des visualisations ne sont proposées, dans le cadre de Shambhala, qu’après quelques années de pratique et quelques retraites de 7 à 10 jours.

Cette pratique fait exception et l’on peut la pratiquer en groupe sans prérequis, classiquement autour de la pleine ou de la nouvelle lune. Cette pratique sera précédée de quelques explications sur son contexte et sa signification, et suivie d’une discussion.

Elle peut nous donner une idée du type de pratiques qui sont proposées à Shambhala une fois que l’on a commencé à pacifier et dompter son esprit, et fait naître la motivation de placer les autres avant soi-même et d’établir une société éveillée.

Retraite

  • Dechen Chöling, le centre européen de Shambhala, propose des retraites toute l’année.